• Accueil

Constipation et troubles du transit intestinal

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La constipation affecte 27 % de la population des pays développés, c'est un problème sérieux !

Sont particulièrement concernés: les femmes (les femmes enceintes) les enfants et les personnes âgées.

Pour vous soigner vous devez comprendre d'où vient le problème. Même occasionnelle, la constipation est gênante, inconfortable mais pas irrémédiable.

Le transit intestinal peut varier selon les personnes et l'émission quotidienne de selles n'est pas la règle absolue. Un transit intestinal normal peut varier d'une personne à l'autre. Si vous allez à selle entre une fois tous les trois jours et jusqu'à trois fois par jour, c'est normal.

La constipation se manifeste par des selles très dures survenant moins d'une fois tous les trois jours. Chez certaines personnes, surtout s'il s'agit d'un premier épisode, une constipation prolongée (au-delà d'une semaine) peut entraîner une obstruction et une distension de l'intestin.

Quels sont les différents types de constipations ?

La constipation fonctionnelle existe sous trois formes différentes :

a) La constipation à temps de transit normal c'est-à-dire que le passage des selles dans l'intestin se fait dans le temps habituel. Cette constipation se rencontre fréquemment dans le cadre du syndrome de l'intestin irritable. On appelle intestin irritable, un intestin qui n'est pas le siège d'une maladie mais qui travaille mal. Il se manifeste par des douleurs abdominales, des ballonnements et des selles dures. Un stress psychosocial en est souvent la cause.

b) La constipation à transit ralenti, qui résulte d'une « paresse » de l'intestin. Elle se rencontre principalement chez des femmes jeunes. Elle débute à la puberté. La fréquence des mouvements intestinaux est peu importante de sorte que la personne ne va à la selle qu'une fois par semaine ou moins. La constipation s'associe à des ballonnements abdominaux et à des douleurs.

c) La constipation due à des troubles de l'exonération c'est-à-dire due à des anomalies du sphincter anal (muscle qui assure la fermeture de l'anus). Elle se manifeste souvent par des douleurs importantes. Les selles dures peuvent induire une fissure anale ou des hémorroïdes, qui à leur tour vont entraîner une contraction douloureuse du sphincter, ce qui va encore aggraver la constipation.

La constipation médicamenteuse :

Un certain nombre de médicaments peuvent provoquer une constipation. Si vous êtes sous traitement vérifiez sur la notice que le médicament que vous prenez n'est pas la cause de votre constipation.

La constipation due à des causes médicales :

Certaines maladies comme l'hypothyroïdie sont aussi responsables de la constipation. Un gros polype ou un cancer de l'intestin peuvent provoquer un ralentissement du transit. Toutefois dans ce cas la constipation apparaît chez une personne qui, jusque là, avait un transit normal. Une constipation chronique ne peut en aucun cas découler d'une de ces maladies.

La constipation occasionnelle :

Elle se produit lorsque l'on est plongé dans une situation particulière comme un voyage à l'étranger ou un séjour hors de chez soi.

Suite... Constipation, les mesures à prendre 

Suite... Constipation : les solutions naturelles