Traitements médicaux contre la transpiration

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Certaines personnes transpirent trop abondamment notamment des mains, des pieds et des aisselles. sueur-mainsLes mains sont moites voire mouillées, les pieds macèrent dans les chaussettes et la transpiration coule des aisselles le long du torse, mouillant les vêtements.

Cette hypertranspiration (hyperhidrose comme la nomme les médecins) est gênante au plan social ou professionnel. Les personnes qui en souffrent n’osent plus serrer les mains ; les papiers collent aux doigts ; la crainte de sentir mauvais provoque des comportements d’évitement.

Les causes sont mal connues. Il s’agit d’une hyperstimulation des nerfs du système sympathique, système qui, entre autre, stimule la sécrétion de sueur par les glandes

Après avoir tout tenté il ne reste plus qu'à se tourner vers la médecine

Quels sont les traitements ?

Les traitements

  • Locaux

Il existe des produits que l’on peut appliquer localement sur les endroits où la transpiration est excessive. Ce sont des substances à base de sels d’aluminium qui sont modérément efficace. Il semble qu’ils agissent surtout en obstruant les glandes sudorales.

Une autre substance utilisée est le formol. Son efficacité est également moyenne. Elle a tendance à colorer la peau en brun. Elle est surtout indiquée pour la transpiration de la plante des pieds. Il y a également des traitements naturels.

Iontophorèse : Il s’agit d’une technique qui consiste à faire pénétrer des ions de chlore et de sel à travers la peau par un faible courant électrique. En pratique on baigne les pieds ou les mains dans une bassine remplie d’eau contenant du sel et dans laquelle circule un faible courant électrique continu. Les séances durent 20 minutes et doivent être répétées entre 3 et 6 fois par semaines. Après quelques semaines on peut en réduire la fréquence à une ou deux séances hebdomadaires. Pour la région axillaire cela est pratiquement plus compliqué. Il faut utiliser un système d’éponges.

ionophorese-mains

inophorese-aiselles

 

 

 

 

  • Médicaments par voie générale

Un certain nombre de médicaments provoquent une diminution de la production de sueur. Malheureusement ils ont trop d’effets secondaires et ne sont par conséquent pratiquement pas utilisés.

Il s’agit de couper les nerfs sympathiques qui stimulent la sudation. Ces nerfs se situent le long de la colonne vertébrale. Cette opération est très efficace pour les personnes souffrant d’hypersudation des mains. Elle l’est beaucoup moins pour diminuer la sudation au niveau des aisselles et des pieds.

  •  Toxine botulique

 La toxine botulique est le traitement de choix lorsque les applications de produits locaux est inefficace. Ce produit est dérivé d’une substance extrêmement toxique d’une bactérie, le Clostridum botulinicum. Cette bactérie qui se développait dans les conserves mal stérilisées d’antan, provoquait des paralysies généralisées mortelles.

Actuellement on a su la purifier et l’utiliser pour des applications médicales. A petites doses, dans les muscles du visage, elle permet de gommer les rides. Injectée sous la peau des aisselles ou des mains, elle provoque un assèchement des glandes sudoripares.

On procède à une trentaine d’injections de manière à couvrir toute la zone concernée. L’effet se manifeste après une semaine avec une réduction de la transpiration de 80 à 90%. L’effet dure une 10aine de mois. Puis l’effet s’atténue progressivement. On peut alors répéter l’exercice.

Cette méthode est la plus utilisée au niveau des aisselles. Dans les mains les injections sont ressenties de manières assez douloureuses de sorte qu’elle est moins utilisée bien qu’elle soit tout aussi efficace. Dans la plante des pieds, les injections provoquent des douleurs qui nécessitent d’ajouter des anesthésiques locaux.

injection-botox

 

Le traitement par la toxine botulique est actuellement le traitement de choix pour ce type de maladie.