Traitement chirurgical contre la transpiration

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La transpiration peut être un très gros handicap social et professionnel

Elle peut être due à la chaleur, les efforts ou le stress. Parfois elle provient d'un problème hormonal (à la ménopause), neurologique ou à l'obésité. Lorsqu'elle survient de manière excessive chez une personne en bonne santé, on qualifie cette transpiration excessive d'hyperhydrose.

Elle se produit essentiellement aux aisselles, sous les pieds, aux mains ou au visage. 

On classe la transpiration en 3 degré:

Degré I

Légère, humidité augmentée (5à 10 cm de taches de sueurs)

Degré II

Moyenne, les gouttes de sueur perlent (diamètre des taches de sueur 10 à 20 cm)

Degré III

Sévère; écoulement des gouttes de sueur (diamètre des tache plus de 20 cm)

Traitements contre la transpiration :

Il existe quantité de spray ou de sticks dans le commerce pour des applications locales, dans les cas courants. Lorsque c'est plus important et gênant, les médecins peuvent bloquer la transpiration par des injections locales de toxine botulique, prescrire de la iontophorèse, des sédatifs ou encore des bétabloquants.(voir traitement médicaux contre la transpiration)

En dernier essort on peut pratiquer une intervention chirurgicale pour régler de problème de transpiration excessive

Il existe plusieurs techniques opératoires:

Ablation des glandes produisant la sueur (glandes sudoripares) par curetage ou lipo-aspiration. Ces techniques provoquent souvent des cicatrices gênantes et souvent leur efficacité n'est que partielle.

Section des nerfs qui règlent la transpiration en agissant sur les glandes. En effet la transpiration, qui règle la température du corps, est sous l'effet du système nerveux sympathique. En sectionnant les nerfs qui concernent les zones d'hypertranspiration, on coupe celle-ci. Cela n'a pas d'effet significatif sur la régulation de la température corporelle car il s'agit de régions finalement peu étendue. On sectionne les nerfs sympathiques à leur sortie de la colonne vertébrale. On accède à ces nerfs par ne mini-incisions dans le dos. Les résultats sont excellents dans le 90% des cas. Les effets secondaires sont rares. Il s'agit essentiellement d'une augmentation de la transpiration sur le thorax. Mais cette transpiration n'est généralement pas excessive ni gênante.

Transpirer la nuit, qu'est-ce que ça signifie ?