Mauvaise cicatrisation, chéloïdes

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les chéloïdes sont des anomalies de la cicatrisation

 
On appelle chéloïdes des cicatrices hypertrophiques (dépassant largement la plaie) Les chéloïdes peuvent survenir soit lors d’une première atteinte soit chez des personnes qui ont déjà été blessées ou opérées et qui ont cicatrisé normalement.

Cause d'une chéloïde

 

La cause exacte est inconnue mais on note des familles chez lesquelles les chéloïdes sont fréquentes. Les personnes de peau noire (africains) ou les asiatiques développent des chéloïdes 5 à 15 fois plus fréquemment que les personnes à peau blanche. En fait plus la peau est foncée plus les risques sont élevés. En Afrique on le voit en particulier chez les personnes ayant subi des scarifications rituelles.
Cheloides Cheloide-peau_foncee cheloide_brulure_peau
Chéloïdes peau Chéloïdes peau foncée Chéloïdes suite brûlure peau
 
Les chéloïdes surviennent après une blessure, une brûlure, une opération, un tatouage, une piqure, un vaccin ou une irritation.
 
Symptomatologie :
Surélévation dure et rougeâtre de la peau dépassant largement la taille de la cicatrice. Les bords sont bien définis, souvent avec des extensions. Elles peuvent s’étendre au-delà de la cicatrice initiale pendant des années. Avec le temps la couleur change souvent, devenant plus foncée ou au contraire plus claire.
 
Dans 30% des cas les chéloïdes sont accompagnées de douleurs, de brûlures. Ou de démangeaisons. Elles
se localisent surtout sur la poitrine, les épaules, le dos et le cou. Jamais sur les paupières, le pénis, les paumes des mains ou la plante des pieds.
 
Il faut les distinguer de la sarcoïdose et des cancers basocellulaires infiltrants.

Traitements des chéloïdes :

  • Injections de cortisone dans la chéloïde
  • Pression :
    il s’agit de massages préventifs exercés sur les cicatrices. On peut aussi exercer une pression par des bandages compressifs qu’il faut porter au moins 23 heures/24. On les utilise surtout chez les brûlés pour prévenir des cicatrices inesthétiques et des rétractions de peau handicapant les mouvements.
  • Chirurgie :
    Risque de récidives ou d’aggravation. Il faut toujours associer aux opérations les mesures mentionnées ci-dessus.
  • Radiothérapie :
    utilisée lorsque les autres méthodes ont échouées ou d’emblée en association avec la chirurgie.
  • Laser :
    semble peu efficace.
Pronostic :
Sous traitement les chéloïdes diminuent très lentement, habituellement en 6 à 12 mois. Il reste ensuite une cicatrice plate et brillante. Les récidives sont fréquentes dans l’annnée qui suit le traitement et jusqu’à 5 ans après. La régression spontanée est très rare.