Traitement des maladies cardiaques

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

On peut traiter les maladies du coeur par des médicaments ou par des techniques invasives

Ces méthodes vont de la dilatation des artères à la pose de prothèses valvulaires, en passant par le stimulateur cardiaque.

Stimulateur cardiaque (pacemaker)

Dans certaines arythmies (troubles du rythme ou de la conduction), lorsque les médicaments sont inefficaces on peut mettre en place un stimulateur cardiaque. Il s'agit d'une pile électrique qui délivre au muscle cardiaque, une impulsion électrique le forçant à se contracter à un moment déterminé pour rétablir une fréquence cardiaque normale.

Il existe également des stimulateurs couplés à des défibrillateurs utilisés chez les personnes sujettes à des accès de fibrillations ventriculaires, arythmies particulièrement graves.

pacemaker

stimulateur-cardiaque

 Thermo-ablation

Il existe certaines arythmies dues à des anomalies ou des maladies des voies de la conduction électrique dans le coeur. Le seul moyen de traiter efficacement ces arythmies est de supprimer les voies de conduction anormales. Pour ce faire on introduit un cathéter muni à son extrémité d'un dispositif qui va détruire ces voies anormales.

thermo-ablation-coeur

 

thermo-ablation

 Angioplastie (avec ou sans pose de stent)

Dans les cas de maladie des coronaires comme l'angine de poitrine ou l'infarctus, il existe la plupart du temps un rétrécissement des artères dû à des plaques de cholestérol. Lorsque ces rétrécissements (sténose) sont importants on peut les dilater. Pour se faire on introduit dans l'artère fémorale, au pli de l'aine, un catéther muni à son extrémité d'un ballonnet gonflable. On le remonte jusqu'au coeur et on l'introduit dans la coronaire malade. Une fois le ballonnet placé au niveau du rétrécissement (sténose) on le gonfle, ce qui aura pour effet d'écraser la plaque de cholestérol et ainsi de lever l'obstacle.

Actuellement on complète la dilatation par la mise en place d'un stent. Le stent est un petit tuyau métallique dépliable que l'on place à l'endroit dilaté afin de maintenir la dilatation et de prévenir une rechute.

angioplatie-stent

Pontage coronarien

Dans certains cas, les medecins traitent l'angine de poitrine, en réalisant des pontages plutôt qu'une angioplastie. Le pontage consiste à prélever une veine au niveau de la jambe et à la placer entre l'aorte et la coronaire. Un pont est ainsi établi entre l'aorte et l'extrémité saine de la coronaire en passant par dessus la zone rétrécie. Parfois le pont est effectué, pour des raisons de proximité, entre l'artère mammaire interne (une artère qui passe le long de la paroi thoracique, en face du coeur) et la coronaire.

Pontage-coronaire

 

 

 Valvuloplastie

Il s'agit d'une méthode qui consiste à placer, par l'intermédiaire d'un cathéter, un ballonnet dans une valve sténosée par accolement des feuillets, et à le gonfler afin de dilater la valve. On utilise cette technique dans les cas de sténose mitrale et aortique.

Valve ou prothèse valvulaire cardiaque

Lorsqu'une valve cardiaque est lésée, il arrive qu'elle doit être remplacée. On retire la valve malade et on la remplace par une valve soit de type mécanique, soit biomécanique.

  • Valve mécanique

Valve-mecanique

Valve_mecanique-2

 

Il existe plusieurs types de valves mécaniques, soit avec des clapets, soit avec un ballonnet dans une cage métallique. Le but est de ne laisser passer le sang que dans une direction, devalve-biologique_3 la même manière qu'une valve naturelle. Après la mise en place de ce type de valve, la personne recevra un anticoagulant à vie pour prévenir la formation de caillots.

  • Valve biologique

 

Les valves biomécaniques sont des valves naturelles prélevées soit sur des porcs, soit sur des cadavres humains. Ce type de valves ne nécessite pas la prise d'anticoagulants.