Péricardite, inflammation enveloppe du coeur

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

La péricardite est une irritation des deux fines enveloppes du cœur que l’on nomme : péricarde

La péricardite se manifeste le plus souvent de façon soudaine.

Causes de la péricardite

Les 2 feuillets (enveloppes) qui entourent le cœur glissent les uns sur les autres lors des battements du cœur. Entre les deux il y a une fine couche de liquide lubrifiant. En cas de péricardite il y a une inflammation des enveloppes qui provoque une irritation lorsqu’elles glissent l’un sur l’autre. Ce frottement va être ressenti comme une douleur.
Parfois l’inflammation va provoquer un épanchement du liquide entre les deux enveloppes.
La cause des péricardites n’est pas souvent attestée. On suspecte parfois des infections virales ou des réactions inflammatoires comme cela est le cas parfois, après un infarctus du myocarde (et non infractus) . On appelle cette réaction particulière, le Syndrome de Dressler. Parfois on ne trouve aucune cause plausible.
pericardite

 Symptômes de la péricardite

Dans la péricardite aiguë la personne se plaint d’une douleur soudaine, en coup de couteau, derrière le sternum ou le côté gauche du thorax. Parfois la douleurs est sourdes et varie en intensité dans le temps.
La douleur peut aussi irradier derrière l’épaule gauche et dans le cou. Elle peut augmenter lors de l’inspiration profonde ou lorsque la personne est couchée sur le côté. L’ingestion de nourriture peut aussi augmenter la douleur. La position assise ou penchée en avant peut soulager la douleur. Il est parfois difficile de distinguer cette douleur de celle de l’infarctus.
Il existe des péricardites chroniques. En général elles sont associées à un important épanchement de liquide de sorte que les deux enveloppes ne frottent pas l’une contre l’autre et qu’il n’y a ainsi pas de douleurs.

Complications de la péricardite

Péricardites constrictives : en cas de péricardite chronique on peut voir de développer au cours du temps une fibrose du péricarde. Cette fibrose va rigidifier les enveloppes, les épaissir et finalement enserrer le cœur comme dans un étau. Le cœur ne va plus pouvoir se dilater normalement de sorte qu’il s’ensuivra une insuffisance cardiaque avec rétention d’eau dans les chevilles (œdèmes malléolaires).
Tamponnade : Si le liquide entre les deux enveloppes augmente de manière très importante, il va tamponner c’est à dire comprimer le cœur au point d’entrainer une insuffisance cardiaque aigue pouvant être fatale.
tamponnade
 
 Examens :
Les péricardites sont en général suspectées à l’auscultation et mises en évidence par l’échocardiogramme, le scanner ou l'IRM
Traitements :
Le traitement est défini par la sévérité et la cause de la péricardite.
Médicaments :
Anti-inflammatoires : la plupart du temps, ces médicaments suffisent à faire disparaître les symptômes et à guérir l’inflammation.
 
Colchicine : ce médicament, très utilisé dans la goutte, est très efficace pour traiter l’inflammation.
 
Cortisone : Si la péricardite n’est pas améliorée par les deux précédents médicaments, on peut alors prescrire des corticoïdes qui sont de puissants anti-inflammatoires mais avec des effets secondaires gênants si on doit les administrer plus de 2 semaines, ce qui est rarement le cas dans cette indication
 
Antibiotiques : lorsqu’une infection est mise en évidence, on utilise alors des antibiotiques
 
Traitements invasifs :
En cas de tamponnade, les médecins procèdent à une ponction entre les deux feuillets du péricarde pour évacuer le liquide qui risque de comprimer le cœur. Cette ponction s’effectue sous contrôle échocardiographique.
 
En cas de péricardite chronique avec fibrose, épaississement et rigidité du péricarde, les chirurgiens vont effectuer une péricardectomie. Cela consiste à ôter le péricarde comme on pellerait une orange.