Myocardite, inflammation du muscle cardiaque

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque lui-même alors que la péricardite concerne les enveloppes externes et l’endocardite la couche interne (voir : fonctionnement du coeur et maladies du coeur)

Causes de la myocardite

Virus :

La myocardite est habituellement due à une infection virale. On retrouve fréquemment les adénovirus qui provoquent les refroidissements hivernaux ; les Parvovirus et le virus de la Mononucléose. Un virus qui provoque fréquemment la myocardite est celui du SIDA.

Bactéries :

De nombreuses et courantes bactéries peuvent provoquer une myocardite (staphyloccoques, streptoccoques et celles de la Maladie de Lyme ou Boréliose

Parasites :

Ces parasites ne sont présents que dans les pays du Sud de l’Amérique, en Asie ou en Afrique

La myocardite inflammatoire peut résulter d’une allergie ou de la toxicité de certains médicaments ou produits tel les sulfamidés (Bactrim) ou la cocaïne.

On la retrouve également dans certaine maladies rares comme la Granulomatose de Wegener.

Symptômes :

Ils dépendent de la gravité de la maladie. On peut avoir :

  • Douleurs thoraciques
  • Arythmie
  • Essoufflement d’abord à l’effort puis au repos
  • Oedèmes des chevilles
  • Fatigue
  • Les symptômes habituels des états infectieux : fièvre, fatigue, douleurs musculaires

Traitements :

Les médecins prescrivent tout d’abord le repos afin de ménager le cœur. Si une bactérie est identifiée on prescrira des antibiotiques. Les médicaments antiviraux sont en général inutiles dans ces cas.

On administre également des médicaments pour soulager le travail du cœur. Ce sont les mêmes que ceux utilisés en cas de cardiopathie ischémique

Inhibiteurs de l’enzyme de conversion ; bétabloquants et diurétiques. Tous ces médicaments facilitent le travail du cœur et lui permettent de récupérer.

Dans des cas très graves on peut, en milieu hospitalier, donner des médicaments qui renforcent l’action du cœur, utiliser un cœur artificiel ou encore d’autres techniques très spécialisées.