Insuffisance valvulaire aortique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

On appelle insuffisance valvulaire aortique une situation dans laquelle la valve aortique ne se ferme pas de manière complète et étanche (voir anatomie coeur)

Ainsi lorsque le sang a été expulsé par le ventricule gauche dans l’aorte, il revient en partie dans le cœur, ce qui diminue évidemment l’efficacité du pompage. (voir fonctionnement du coeur)

Cette diminution du débit sanguin cardiaque (régurgitation) va entraîner toute une série de symptômes :

  • Fatigue et faiblesse, surtout à l’effort
  • Essoufflement d’abord à l’effort puis même au repos
  • Douleur ou gêne thoracique surtout à l’effort
  • Arythmie cardiaque
  • Pouls rapide
  • Gonflement des chevilles.

Causes de l'insuffisance valvulaire aortique:

Anomalie congénitale de la valve aortique : Souvent ces anomalies anatomiques de la valve ne deviennent symptomatique que des années plus tard, à l’âge adulte.

Avec l’âge il peut se produire une certaine usure de la valve, qui peut se relâcher ou se calcifier, entraînant ainsi un défaut de fonctionnement.

Valve aortique_calcifiee

CALCIFICATION DU POURTOUR DE LA VALVE

 Endocardite : Une infection de l’endocarde et plus particulièrement des bords des feuillets de la valve, va provoquer des irrégularités (végétations) ou des érosions qui empêcheront la fermeture complète de la valve.

Rhumatisme articulaire aigue : Cette maladie, rare dans les pays européens et les USA, résulte d’une réponse immunitaire inadéquate à une infection ORL (angine) à streptoccoques béa-hémolytiques. Les anticorps vont non seulement attaquer les microbes mais également des structures du corps tels les valves cardiaques, les articulations et la peau. Dans le cas des valves on verra des lésions érosives des bords des valvules qui provoque l’insuffisance ou des accolements de ces feuillets qui vont réaliser des sténoses (aortique ou mitrale).

Complications de l'insuffiance aortique :

Comme toute lésion d’une valve cardiaque, quelle qu’elle soit, il existe un risque élevé d’endocardite. Pour cette raison il faudra prendre des mesures prophylactiques (antibiotiques) lors de tout examen ou intervention invasive (sondage vésical ; traitement dentaire ; colonoscopie)

Selon l’importance de la régurgitation, il va se développer une insuffisance cardiaque plus ou moins grave, c’est-à-dire une capacité insuffisante du cœur à pomper suffisamment de sang vers les différents organes. Dans les cas extrêmes et sans traitement cela peut conduire à une issu fatale.

Examens diagnostiques de l'insuffisance aortique

Traitements de l'insuffisance aortique:

Toute insuffisance valvulaire aortique ne nécessite pas un traitement. C’est seulement à partir d’un certain degré de gravité que le médecin va proposer des traitements.

Les médicaments peuvent aider dans une certaine mesure à soutenir le cœur mais ne vont en rien modifier les lésions.

Chirurgie :

A partir d’une certaine importance, le reflux de sang doit être corrigé. On peut soit :

  • Réparer la valve (valvuloplastie) si possible.
  • Changer la valve. Comme pour la sténose aortique il peut être nécessaire de changer la valve. On va ôter la valve endommagée et mettre en place soit une valve mécanique soit une valve biologique. Après la mise en place d’une prothèse valvulaire mécanique, une anticoagulation à vie est indispensable. Cela n’est pas le cas pour les prothèse biologiques.

Maladies du coeur