Insuffisance cardiaque, infarctus et cellules souches

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

MALADIES CARDIAQUES ET TRAITEMENT PAR CELLULES SOUCHES

Un certain nombre de maladies cardiaques, notamment des maladies cardiaques ischémiques (infarctus du myocarde) causent des dommages au cœur qui aboutissent à la mort des cellules cardiaques. Ces cellules mortes se transforment en tissu fibreux. Ce tissu n’est plus capable de se contracter d’où une diminution de la force du cœur (insuffisance cardiaque).

Jusqu’ici la médecine était incapable de réparer le muscle cardiaque. Avec la découverte des potentialités des cellules souches (cellules situées dans la moelle osseuse, capables de se transformer en des cellules de n’importe quel organe) un espoir est apparu de pouvoir réparer des lésions tissulaires et notamment celles du tissu musculaire du cœur (myocarde).

C’est ce que l’on nomme la thérapie régénérative.

Plusieurs études ont été menées avec des cellules souches pour réparer les dégâts causés au cœur par un infarctus. Pour ce faire on a prélevé des cellules souches dans la moelle osseuse du malade et on les a injectées par un cathéter directement dans la circulation sanguine du cœur (coronaires) voire dans le muscle cardiaque endommagé lui-même.

Etudes réalisées :

Infarctus du myocarde (traitements immédiats): les résultats ne sont pas très significatifs. Le bénéfice de ce type de traitement est faible voire inexistant.

Insuffisance cardiaque chronique (faisant suite à une infarctus du myocarde) : les résultats sont significativement positifs tant sur l’amélioration de la fonction du cœur que sur la survie des patients.

Cardiomyopathies dilatées (stade ultime de l’insuffisance cardiaque où le cœur se dilate et n’est plus à même de pomper suffisamment de sang vers l’organisme. Peut être causée par différentes maladies cardiaques) Dans ce cas les résultats ont également été positifs même si pas encore de manière spectaculaire.

Angine de poitrine : dans les cas où une intervention (dilatation ou pontage) s’avère impossible, l’injection de cellules souches a montré un bon effet sur les crises.

Les études ont montré des résultats encourageant des traitements des insuffisances cardiaques et des maladies cardiaques ischémiques par cellules souches. Ces thérapies en sont à leur début. Des études complémentaires sont nécessaires afin de déterminer les meilleures méthodes de traitement et les indications les plus adaptées à ce type de traitement.