Embolie pulmonaire

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Les embolies pulmonaires peuvent survenir chez une personne apparemment sans problèmes de santé ou alors affectée de maladies plus ou moins graves.

L’embolie pulmonaire décrit une maladie dans laquelle une ou plusieurs artères pulmonaires sont obstruées par un ou des caillots sanguins (appelé embol) venus des veines périphériques. Le plus souvent ces embols proviennent des veines thrombosées des jambes.

Embolie-pulmonaire

Causes de l'embolie pulmonaire

Thrombose veineuse : Le plus souvent le point de départ de l’embol qui va provoquer une embolie pulmonaire se trouve dans une veine thrombosée d’une jambe.

Parfois une autre cause qu’un caillot peut causer une embolie :

Embolie graisseuse : il s’agit dans ce cas d’un amas graisseux provenant de la moelle d’un os fracturé. Ce type d’embolie se produit par conséquent après un traumatisme.

Embolie gazeuse : il s’agit ici d’une bulle d’air qui provient de l’extérieur lors de l’injection de produit avec une seringue contenant de l’air.

Symptômes de l'embolie pulmonaire

Les symptômes sont très variables en fonction de la taille et du nombre d’artères obstruées. Le tissu qui n’est plus irrigué va mourir et une ou des parties de poumon ne seront ainsi plus à même de participer aux échanges d’oxygène. Plus ces zones inefficaces sont nombreuses plus les symptômes seront importants. Il s’agit :

Embolie-pulmonaire

  • Essoufflement qui apparaît soudainement et qui persiste même au repos
  • Douleurs thoraciques : il s’agit d’une douleur qui mime celle de l’angine de poitrine ou de l’infarctus. Elle apparaît toutefois dans n’importe quelle partie du thorax en regard de l’embolie. Elle est présente aussi bien au repos qu’à l’effort
  • Toux : lorsqu’elle est présente elle s’accompagne souvent d’expectorations sanguinolentes.
  • Tachycardie : plus l’embolie est importante, plus le cœur va battre rapidement pour essayer de compenser l’oxygénation du sang défaillante du fait de l’embolie. La pression va également augmenter dans le circuit veineux des poumons. Cette hypertension pulmonaire se répercute sur le cœur droit. Ellepeut entraîner une défaillance cardiaque aigu menant au décès.

Facteurs de risques :

  • D’une manière générale, l’immobilité peut favoriser la formation de caillot dans les veines des jambes (les thromboses veineuses) et à partir de celles-ci la migration d’embol vers les poumons.
  • L’alitement prolongé pour causes de maladie
  • La position assise de longue durée comme lors de voyages en avion ou en car. Cela est particulièrement le cas s’il existe des varices ou une insuffisance veineuse chronique.
  • Les suites d’opération : en effet lors d’opération, en particulier des hanches, dans l’abdomen ou gynécologiques, les veines sont lésées. Il se forme alors facilement des thromboses dans ces veines abimées avec les risques d’embolie pulmonaire.
  • Les cancers : Certains cancers sont, en particulier du pancréas et du poumon, connus pour favoriser les thromboses et partant les embolies pulmonaires.
  • La grossesse : en raison de la compression des veines abdominales par le fœtus, il peut se développer des thromboses veineuses dans les veines du bassin ou des jambes en raison du rallentissement du flux sanguin.
  • La pilule et les oestrogènes en général favorisent les thromboses

Traitements de l'embolie pulmonaire

Médicaments :

Anticoagulants : Dans un premier temps on administre de l’héparine car elle agit très rapidement. C’est une substance que l’on injecte en perfusion les premiers jours après l’embolie puis sous la peau une fois par jour. Au bout d’environ une semaine, on prescrit des anticoagulants oraux comme le Sintrom ou le Marcoumar, qui ont l’avantage de la facilité d’emploi lors d’un traitement à domicile.

Thrombolyse : il existe des substances qui dissolvent les caillots. Toutefois comme elles ont des effets secondaires importants (hémorragies) on ne les utilisent que lorsque la vie est en jeu.

Chirurgie de l'embolie pulmonaire

Désobstruction : Lorsqu’il s’agit d’un gros embol, on peut envisager d’aller le dégager avec une sonde que l’on conduit jusque à l’endroit de l’obstruction.

Filtre parapluie : Dans les cas de thromboses à répétition, on peut poser un filtre dans la veine cavefiltre_parapluie inférieure, qui est la veine qui recueille le sang des jambes pour le conduire au cœur. Il s’agit là d’une intervention préventive.

Prévention de l'embolie pulmonaire

Les personnes avec une insuffisance veineuse ou des varices des membres inférieurs devraient bouger, marcher, éviter les longues stations assises ou couchées. Si elles doivent absolument le faire, il faut alors qu’elles portent des bas de contention et qu’elle prennent des anti-aggrégants comme l’aspirine, avant les longs voyages.Pour les jeunes femmes il est préférable d'utiliser une pilule sans oestrogènes.