Pression artérielle définition

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le sang circule sous pression dans les artères, c'est ce que l'on appelle la tension artérielle

Cette pression est produite par les battements du cœur

A chaque battement de cœur correspond l’éjection d’une certaine quantité de sang

La pression varie. Elle est à son maximum lorsque le cœur se contracte et elle est à son plus bas lorsque le cœur se dilate pour se remplir de sang.

A chaque contraction du cœur (systole) une certaine quantité de sang est éjectée (voir fonctionnement du cœur). Ce volume de sang va produire à chaque fois une dilatation des artères.

On la perçoit en prenant le pouls.

Comment mesurer la tension artérielle

Pour mesurer la tension artérielle on utilise une manchette gonflable. Elle est placée sur le bras, en dessus du coude. On applique ensuite au pli du coude (ou au poignet), un détecteur qui transmet les bruits faits par le sang en passant dans l’artère en dessous (stéthoscope ou micro). On gonfle la manchette à la main ou avec une petite pompe électrique jusqu’au moment où la pression dans la manchette est suffisante pour interrompre par compression le flux du sang dans les artères du bras. A ce moment-là on n’entend plus rien et on ne perçoit plus le pouls.

On dégonfle ensuite lentement la manchette. Au moment où la pression du sang devient supérieure à la pression dans la manchette, le sang va pouvoir commencer à passer dans l’artère. On entendra alors un bruit causé par le passage du sang à chaque  battement du cœur. Les premiers bruits entendus correspondent au moment où la pression sanguine est à son maximum, soit au pic de la pression d’éjection du sang par le cœur : la systole. La pression mesurée au moment où l’on entend ces premiers battements du cœur est dite la pression systolique.

On continue à dégonfler la manchette. A un certain moment la pression de la manchette ne va plus être suffisante pour comprimer les artères. On n’entendra plus le bruit causé par le passage du sang puisque l’artère n’est plus pincée. Cela signifie que la pression dans les artères est égale à la pression de la manchette. C’est la pression la plus basse du sang dans les artères. Elle correspond au moment où le cœur se dilate pour se remplir de sang : la diastole. On appelle cette pression, la pression diastolique.

La pression normale est celle qui se situe au maximum à 140 de systolique et  à 90 de diastolique chez une personne en bonne santé (140/90 exprimée en millimètre de mercure).

En présence de maladies cardio-vasculaires, rénales ou de diabète, on estime que la pression doit être plus basse pour prévenir les complications. En principe 120/80.

L’hypertension artérielle a de multiples causes et provoque de nombreuses complications.

Voici la manière de procéder en pratique 

  • Asseyez-vous devant une table
  • Fixez le brassard sur le bras en dessus du coude ( directement sur la peau et 1à 2 cm au dessus du pli du coude)
  • Posez votre bras sur la table, la paume de la main visible
  • Appuyez sur le bouton
  • Mesurez votre pression matin et soir et tenez un carnet (il vous servira à présenter au médecin)
  • Ne prenez pas votre pression après un stress ou avoir bu du café ou de l'alcool

Sur quel bras prendre la pression artérielle ?

Il est conseillé, la première fois de prendre la pression aux deux bras et par la suite vous prendrez toujours la pression au bras où elle était plus haute.

Voir les articles :

Les traitements de l'hypertension

La pression artérielle et l'âge

Quels sports conseillés en cas d'hypertension ?

Les plantes pour les hypertendus

Soigner l’hypertension par l’alimentation