Comment diagnostiquer les arythmies

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

En cas d'arythmies il est conseillé de consulter un médecin pour effectuer un bilan

Pour en savoir plus sur : symptômes des arythmies

Le praticien vous proposera un électrocardiogramme (ECG).

Pour cet examen, des électrodes sont placées sur le thorax, les poignets et les chevilles afin d’enregistrerelectrocardiogramme l’activité électrique du cœur. Lors de l’examen au repos, le symptôme est très souvent absent, raison pour laquelle on a mis au point un système qui enregistre l’activité cardiaque en continu, sur 24 heures, en poursuivant normalement ses activités habituelles.

L’ECG (électrothumb ergometriecardiogramme) d’effort peut également être proposé pour étudier la réaction cardiaque durant un effort. Sur un vélo statique ou un tapis roulant, la personne accomplit un type d’effort défini. L’enregistrement en parallèle permet d’observer la fréquence cardiaque, la pression artérielle et l’éventuelle apparition de troubles du rythme ou des signes de mauvaise circulation du sang dans les parois du cœur lui-même. C’est une des manières de détecter les signes précoces des risques d’infarctus ou l’infarctus lui-même. Dans ces situations, les artères qui amènent le sang au muscle cardiaque (les coronaires) sont en partie obstruées par des plaques de cholestérol. Le sang passe moins facilement et, en cas d’effort, il sera insuffisant pour fournir l’apport d’oxygène requis. Le patient ressentira une douleur dans le thorax (l’angine de poitrine). Si une coronaire se bouche, on aboutira à un infarctus, c’est-à-dire à la mort d’un certain nombre de cellules cardiaques. Dans les cas où le muscle cardiaque est insuffisamment oxygéné, il peut se produire des anomalies de la conduction de la stimulation électrique. Ces anomalies peuvent provoquer toutes les arythmies décrites ci-dessus, des plus banales au plus graves.