Arthériosclerose ou durcissement des artères

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ARTERIOSCLEROSE (ou ATHEROSCLEROSE) ces termes synonymes désignent une sclérose (durcissement des artères)

Les artères sont les vaisseaux souples qui apportent le sang oxygénés vers les organes à partir des poumons et du cœur

Causes de l'arterisclérose

La sclérose des artères est un processus lent, caractéristique du vieillissement. Toutefois un certain nombre de facteurs favorise l’artériosclérose en endommageant la couche interne (intima) des artères :

Une fois la couche cellulaire interne des artères abimées, le cholestérol va se déposer sur et dans la paroi de l’artère, formant des plaques que l’on appelle des athéromes.

Complications et symptômes :

Ces plaques peuvent être suffisamment épaisses pour obstruer partiellement voir boucher complètement les artères. Ces plaques vont également favoriser le développement de thromboses (caillots de sang) qui peuvent boucher l’artère. Des fragments de ces thromboses (emboles) peuvent se détacher et, emporter par le courant sanguin, migrer et boucher l’artère plus en aval. Les plaques peuvent aussi se détacher et aboutir aux mêmes effets.

Les conséquences dépendent des artères dans lesquelles les athéromes se constituent :

  • Artères coronaires : angine de poitrine et infarctus qui se manifesteront par des douleurs dans la poitrine
  • Artères carotides : accident vasculaire cérébral avec paralysie plus ou moins importante d’une partie du corps, troubles du langage, de la compréhension, etc...
  • Artères des membres inférieurs : insuffisance de l’apport sanguin avec douleurs à la marche (claudication intermittente), ulcères et gangrène sèche.
  • Artères rénales : développement d’une hypertension
  • Artères des organes génitaux : troubles érectiles voire impuissance chez l’homme
  • Anévrismes : les parois des artères lésées sont affaiblies. Elles peuvent se dilater et former un anévrisme (voir anévrisme de l’aorte ou accident vasculaire cérébral) qui à son tour peut se rompre entrainant des hémorragies parfois fatales.

Diagnostic :

Examen clinique : l’auscultation des artères peut révéler un souffle ; la palpation trouver un pouls affaibli, des extrémités froides, des parois artérielles indurées.

Examens paracliniques : feront appel aux US, à l’électrocardiogramme voire l’ergométire ou la coronarographie dans le cas d’une atteinte des artères coronaires (voir examens du cœur ), angiographie ou IRM.

Angioplastie1 Angioplastie2

Introduction ballonnet + stent;

gonflage ballonnet - déploiement du stent

Ballonnet retiré; stent en place

Traitements

Les traitements vont dépendre des organes atteints et des facteurs de risque (cholestérol, hypertension, diabète). Ils sont indiqués dans les différents chapitres qui s’y rapportent.

D’une manière générale on administre volontiers des anti-agrégants plaquettaires. Ce sont des médicaments qui préviennent l’agrégation des plaquettes sanguines, ce qui protège de la constitution de thromboses.

Lorsque les artères sont sévèrement obstruées, on peut les désobstruer par  angioplastie et consolider l’opération par la pose d’un stent (voir angine de poitrine). Cette intervention se fait non seulement sur les artères du cœur mais également sur toutes artères rétrécies.